Accueil Sports Chronologie du limogeage d’Anil Murthy : la série de communiqués suivant les...

Chronologie du limogeage d’Anil Murthy : la série de communiqués suivant les audios

18
0

Anil Murthy a été limogé le lundi 30 mai, quinze jours après la première diffusion de les audios révélés par Superdeporte. Pendant ses deux dernières semaines à la tête du club, Meriton a publié une série de communiqués au nom de la Valencia CF dans lequel il a défendu le président du club jusqu’à présent.

Le lundi 16 au matin, quelques heures après la révélation de ses propos sur Soler, Gayà et Bordalás, Meriton a affirmé que les audios ont été « édités et frelatés pour transmettre une idée fausse ou biaisée dans le contexte d’une conversation générale et pour essayer de générer une controverse. ». En outre, Superdeporte a été accusé de perpétrer une « campagne de dénigrement contre Valencia CF ».

Quelques heures plus tard, VCF Media a diffusé une déclaration de 14 minutes d’Anil Murthy sous le titre d’interview. Dans ce document, le président de l’époque défendait certains des aspects de son administration qui avaient été remis en question après la publication de ses audios. Dans les jours qui ont suivi les réseaux sociaux du club ont partagé pas moins de huit extraits de cette vidéo.

Dans la nuit du mardi 17, alors que Superdeporte publiait ses propos sur Peter Lim, Meriton a publié une nouvelle déclaration. Encore une fois les médias ont été accusés de « déformer la réalité et d’induire les gens en erreur avec leur clickbait ».ainsi que de « falsifier et déformer intentionnellement le contenu des conversations ».

Enfin, le lendemain matin, un dernier communiqué a été publié, faisant référence à la « menaces de mort, insultes et disqualifications contre le président Anil Murthy, les membres de sa famille et les employés du club ». Le texte stipule que ces commentaires ont été rapportés à la police et que, dans les jours suivants, le rapport serait mis à jour avec « tous les discours de haine et les menaces de violence qui sont recueillis sur les réseaux sociaux ».

Read:  Alcaraz réussit avec brio ses débuts sur le court central de Roland Garros.

Communiqué 1 (16 mai)

Au vu des audios publiés par le journal Superdeporte, Valencia CF souhaite déclarer publiquement :1. Les enregistrements sont liés à un repas qui a eu lieu le 27 avril dans un restaurant avec cinq hommes d’affaires valenciens et la Fondation VCF pour promouvoir l’événement caritatif « La Nit de València ».2. Les audios publiés dans Superdeporte sont édités et frelatés pour transmettre une idée fausse ou biaisée dans le contexte d’une conversation générale et pour tenter de susciter la controverse. 3. Superdeporte commet une faute professionnelle grave et une atteinte à la vie privée en publiant des audios sortis de leur contexte, appartenant à la sphère privée et enregistrés illégitimement sans l’autorisation du président du VCF, Anil Murthy.4. Cette démarche s’inscrit dans la campagne de dénigrement du Valencia CF que Superdeporte a menée ces derniers mois. 5. Cette campagne a débuté il y a plusieurs mois, après que le Club a rejeté une proposition de Superdeporte dans laquelle le journal tentait d’assurer sa viabilité économique en faisant payer au Valencia CF des dizaines de milliers d’euros en frais de publicité.6. L’affaire est entre les mains des services juridiques du CF de Valence, qui étudient déjà les mesures à prendre contre Superdeporte et son directeur.

Read:  Arbitres de but

Entretien avec Anil Murthy

Communiqué 2 (17 mai)

Suite aux derniers audios publiés, Valencia CF dénonce une nouvelle fois le manque d’éthique et de rigueur journalistique de la part de Superdeporte. Ce journal, qui collabore avec un criminel qui a pu enregistrer une conversation privée, n’a qu’un seul objectif, comme cela est démontré : déformer la réalité et tromper les gens avec son clickbait. Nous espérons que les fans se rendront compte qu’une fois de plus, ils falsifient et déforment intentionnellement le contenu des conversations.

Communiqué 3 : Dénoncer les insultes, les menaces de mort et les actes de violence (18 mai)

Valencia CF, par l’intermédiaire de ses services juridiques, compile toutes les menaces de mort, insultes et disqualifications à l’encontre du président Anil Murthy, des membres de sa famille et des employés du Club. Ce mercredi matin, ils ont été signalés à la police et dans les prochains jours, une mise à jour de la plainte sera effectuée avec tous les signes de haine et les menaces d’actes de violence qui sont recueillis sur les réseaux sociaux.Ce type de comportement n’est pas acceptable dans la société, ne représente aucune des valeurs de la FC Valence et peut entraîner des conséquences juridiques.

Article précédentLa solution d’un médecin pour se débarrasser du diabète
Article suivantManchester City prévient qu’il fera « deux autres recrutements » après Haaland et Julian Alvarez