Accueil Sports Joventut passe comme un cyclone sur Tenerife

Joventut passe comme un cyclone sur Tenerife

28
0

Il y avait une illusion dans Badalona pour le retour aux play-offs, puisque cela fait 14 ans que les Joventut n’avaient pas l’avantage du terrain en quart de finale. Depuis 2008, pour être précis. Mais peu de gens auraient pu imaginer que dans le public vert et noir, avec 9 000 fans dans les tribunes de l’Olímpic, l’exposition de la Joventut lors de l’ouverture de la série. L’équipe verte et noire a été un cyclone et a surmonté les Lenovo Tenerife pour remporter un balayage et le premier point de l’égalité (100-68).

« Dans un match comme celui-ci, vous vous sentez inarrêtable », a-t-il admis. Joel Parraqui a terminé avec 14 points, et a mené une équipe avec sept joueurs à deux chiffres dans le marquage.

L’attitude, la concentration, l’intensité et la précision étaient toutes du côté de la Penyadominant dans toutes les facettes du jeu du début à la fin. De Lenovo Tenerife, les récents champions des Champions FIBAIl n’y a pas eu de nouvelles et les supporters de Badalona ont crié MVP, MVP ! à la star visiteuse, Shermadini(7 points en 17 minutes, seulement deux paniers dans le match) complètement déconnecté par les systèmes vert-noir.

Read:  Appel à une manifestation contre les Jeux d'hiver Barcelone-Pyrénées 2030

Le pivot géorgien est entré dans la provocation et a envoyé un message aux stands par des signes, comme pour dire « nous nous reverrons ». Seulement Huertas était le visage de l’équipe de Tenerife. Le deuxième match se jouera dimanche à Lenovo (13h) et, si un bris d’égalité est nécessaire, la série reviendra à Badalona le mardi 31.

30 points à la mi-temps

Telle était la supériorité de la Carles Duran que tout avait été résolu à la mi-temps d’une manière peu attrayante. La différence de 33 points (54-21) a clairement montré qu’il n’y avait pas de jeu. Ou, en réalité, il n’y avait que le jeu que l’équipe badoise voulait jouer, et après 15 minutes (41-11) elle avait déjà laissé ses adversaires groggy, poussant la différence jusqu’à trente points.

Tenerife n’avait pas la capacité de répondre et la Penyadéterminés à ne pas faire de concessions, débordaient de confiance en tous leurs joueurs. Le Dominicain a commencé Andrés Felizmais ils se sont empressés de s’inscrire Willis, Bassas, Birgander, un brillant Grapevine et même les très jeunes Maronka pour conclure une superbe performance collective, qui a laissé un sentiment de bonheur à Badalona.

Read:  Anticorruption dispose déjà de la documentation des opérations de Rubiales remise par la RFEF.

Joventut, 100- Lenovo Tenerife, 68

Joventut : Feliz (11), Ribas (-), Parra (14), Willis (12), Tomic (10) -combinaison de départ- Ventura (9), Vives (11), Busquets (14), Bassas (8), Birgander (11), Maronka (-)

13 sur 29 tirs à trois points (Ventura, Vives, 3), 36 rebonds, 8 offensives (Tomic, 7), 23 assists (Ribas, 6)

Lenovo TenerifeHuertas (14), Salin (2), Todorovic (2), Doornekamp (10), Guerra (6) -tableau de départ- Fitipaldo (5), Shermadini (7), Sulejmanovic (10), Borg (4), Rodríguez (-), Sastre (-), Wiltjer (8).

7 sur 26 tirs à trois points (Huertas, Sulejmanovic, 2), 30 rebonds, 8 offensives (Shermadini, Guerra, 5), 12 aides (Huertas, Fitipaldo, 3)

Partiels: 27-7 ; 27-14 ; 24-22 ; 22-25

Article précédentLes Warriors éliminent les Mavericks et retournent en finale de la NBA.
Article suivantLa Catalogne reporte la consultation sur les Jeux olympiques d’hiver de 2030