Home Sports L’assemblée du Barça vote sur l’accord de sponsoring de Spotify dans l’obscurité et en ligne

L’assemblée du Barça vote sur l’accord de sponsoring de Spotify dans l’obscurité et en ligne

0
L’assemblée du Barça vote sur l’accord de sponsoring de Spotify dans l’obscurité et en ligne

Joan LaportaLe président du Barça, Joan Laporta, a convoqué une réunion du conseil d’administration du Barça dimanche pour approuver l’accord de sponsoring avec Spotify. Un accord, « le plus important de l’histoire du club », pour lequel aucun chiffre officiel n’a été communiqué, le président invoquant « une clause de confidentialité » exigée par la plateforme de streaming suédoise. Au total, 4 478 membres ont été convoqués, mais pas physiquement.

Il s’agit donc de la première assemblée télématique de l’histoire du Barça, qui peut être suivie sur le site web du club, sur You Tube ou sur Barça TV, une chaîne qui, en Catalogne, peut être suivie sur la TNT via n’importe quelle plateforme.

Ils voteront sur cet accord qui, selon les fuites, leur coûtera environ 275 millions d’euros, incluant tous les concepts : le devant du maillot de la première équipe masculine et féminine (60 millions par an jusqu’en 2026), le maillot d’entraînement (cinq millions jusqu’en 2025) et l’apposition du nom de Spotify sur l’ancien Camp Nou (cinq autres millions jusqu’en 2026 également).

Vote sur le changement de nom du Camp Nou.

Le club n’a donné aucun chiffre, bien que Laporta ait déclaré à plusieurs reprises qu’il aurait aimé les révéler. Mais la multinationale Spotify s’est montrée, selon le club, intransigeante, ce qui a empêché les membres de disposer de toutes les informations nécessaires pour exercer leur droit de vote ce dimanche sur l’un des accords les plus importants de l’histoire du club car, pour la première fois, le nom du stade sera changé.

Read:  Le Barça dénonce la gestion de Bartomeu au ministère public

Ces 4 478 membres ont été virtuellement convoqués quelques heures avant que le Barça n’affronte Séville au Camp Nou pour le retour en Liga après la spectaculaire défaite 0-4 de Madrid il y a quinze jours au Bernabéu.

Jusqu’à présent, le parrainage du Barça était réparti entre plusieurs marques : Rakuten figurait sur le maillot masculin et Stanley sur le maillot féminin, tandis que Beko était le partenaire commercial du Barça sur les vêtements de manche et d’entraînement. Aujourd’hui, tout a été absorbé par la multinationale suédoise dans un contrat qui s’étend de manière inégale dans le temps.

Un seul actif à vendre

La durée est de quatre ans, tant pour le maillot masculin que pour le maillot féminin, atteignant, selon ces chiffres non officiels, 60 millions (pratiquement la même chose que Rakuten, avec 55, et Stanley, avec cinq). En d’autres termes, le Barça atteint des chiffres pré-pandémiques au moment même où il en sort. En chemise de formation, elle n’est que de cinq millions, alors que Beko, avant l’arrivée du coronavirus, en apportait 10 millions par an. Et c’est aussi une inégalité financière entre le vieux Camp Nou (cinq millions) et le nouveau Camp Nou, qui rapporterait 20 millions d’euros sur les 12 prochaines années. C’est-à-dire jusqu’en 2034.

Read:  L'héroïsme de Coutinho : un but et deux passes décisives pour Aston Villa contre Leeds United

Cette méga-affaire laisse le Barça avec un seul actif à vendre. C’est la manche de la chemise, la seule chose qui est libre de tout sponsoring après l’accord avec Spotify. « Nous avons six ou sept marques intéressées », a révélé le président du Barça, qui ouvrira l’assemblée télépathique à 10 heures du matin sur le premier appel. Le deuxième et dernier appel est prévu à 10h30, ce qui ouvrira une assemblée sans précédent pour de nombreuses raisons.

Sans précédent car elle devra se prononcer sur un accord pour lequel aucun chiffre ni aucune référence précise n’ont été donnés. Sans précédent car c’est le premier à être organisé par voie télématique. Sans précédent, d’ailleurs, car si elle est autorisée, l’assemblée changera pour la première fois le nom de l’ancien Camp Nou, construit en 1957. Si Laporta obtient le soutien qu’il attend, ce sera le Spotify Camp Nou à partir du 1er juillet.