Home Sports Leclerc décroche la pole à Monaco avec une arrivée chaotique

Leclerc décroche la pole à Monaco avec une arrivée chaotique

0
Leclerc décroche la pole à Monaco avec une arrivée chaotique

Charles Leclerc voulait la pole position à domicile et il l’a obtenue grâce à un tour parfait en Monacobien que ses rivaux directs n’aient pas pu l’attaquer dans les dernières secondes, la séance s’étant terminée prématurément à la suite d’un accident dans le circuit de la Checo Pérez, à qui Carlos Sainz n’a pas été en mesure d’esquiver. Le champion et le leader Max Verstappen a été bloqué par les deux sur sa dernière tentative et est sorti de la Red Bull en maudissant sa chance. Commencer à la quatrième place en Principauté équivaut presque à une « condamnation ».

L’année dernière, Leclerc avait déjà décroché la pole ici, mais après avoir réalisé son meilleur tour, il avait eu un accident dans la zone de la piscine. Ferrari n’a détecté des problèmes avec la voiture que dimanche, dès le tour d’installation, et le Monégasque n’a pas pu prendre le départ. Ce fut le dernier épisode d’une série catastrophique pour Leclerc dans la Principauté, où il n’a jamais réussi à franchir la ligne d’arrivée. Ce dimanche (15h00), il tentera de changer son destin.

Cette année, avec une voiture gagnante et après avoir cédé la tête du championnat du monde (de seulement 6 points) à Barcelone à Verstappen, Charles ne veut pas manquer une nouvelle occasion de conquérir un triomphe prestigieux devant ses compatriotes, sa famille et ses amis. Mais la course va être un chemin épineux. Après trois séances d’essais libres et une qualification à couper le souffle, Leclerc sait qu’il va devoir se battre. L’association Ferrari-Red Bull promet des émotions fortes sur un circuit exigeant où les murs intimident même le plus expérimenté des pilotes.

Q1 : Ferrari en tête

Leclerc a pris un départ concentré et a pris la tête de la feuille de temps (1:12.569), avec Sainz juste 47 millièmes de seconde derrière. Un drapeau rouge pour l’accident de Tsunoda, sans conséquences, à 2:25 de l’arrivée, a interrompu la séance et a permis aux pilotes d’avoir un dernier tour lancé pour essayer de sécuriser le passage au prochain tour, ce qui a finalement laissé Albon, Gasly, Stroll Latifi et Zhou, avec un temps limite de 1:13.5, le temps de Bottas. Ferrari, Mercedes et Red Bull, ainsi que Alonso et Gasly ont été épargnés par un jeu de pneus.

Q2 : Alonso passe en Q3 par la plus petite des marges.

Le soleil fait son apparition à Monaco et la température commence à monter. Au début de la séance, elle était de 27°C et de 50°C sur le tarmac. Verstappen ouvre le  » feu  » avec le meilleur temps mais il est dépassé par Sainz puis Perez, qui revient en tête du classement comme il l’avait fait lors des essais libres 3, après avoir signé son meilleur tour en 1.12.059. Alonso a poussé l’Alpine pour remonter à la cinquième place provisoire, à 6 dixièmes de seconde de Checo. Verstappen continue de lutter plus que prévu ce week-end et Leclerc se dirige vers le dernier relais avec un nouveau tour parfait, ce qui fait de lui le premier à passer sous la barrière des 1,12 (1.11.864). Hamilton et Russell souffrent le plus avec la Mercedes, jouant la sécurité à chaque virage avec une W13 plus extrême et incontrôlable. Tsunoda, Bottas, Magnussen, Ricciardo et Mick Schumacher ont été éliminés, tandis qu’Alonso a manqué de peu la Q3. Leclerc est toujours en tête, devant Perez, Sainz et Verstappen. Les quatre favoris incontestés pour la pole position.

Q3 : Chaos final

Le premier repère de Leclerc (1.11.3) le place en pole provisoire, devant Sainz, à deux dixièmes, avec les deux Red Bull de Perez et Verstappen sur le même dixième. Alonso (1.12.2) est déjà cinquième et le meilleur des autres avec un tour à la limite, près des glissières de sécurité. La température de la piste tombe à 46º et le ciel est à nouveau nuageux. Personne n’ose faire de prévisions claires, même si Leclerc semble avoir un plus sur son circuit. Dans sa dernière et décisive tentative, le Monégasque fait monter les enchères, mais alors qu’il était sur un tour rapide, il voit un drapeau rouge lui offrir sa deuxième pole à domicile. Sergio Pérez a eu un accident et Sainz n’a pas pu éviter le Mexicain. Les deux ont bloqué la piste au moment où Verstappen s’approchait, tandis qu’à un autre endroit de la piste, Alonso, qui partira septième demain, a également heurté le mur. Une dernière image de chaos, typique d’un circuit « rat race » comme Monaco, qui ne ternit cependant pas une belle performance de Leclerc.

Read:  Jasikevicius : "Nous avons manqué de sacrifice, c'est inacceptable".

Qualification pour le GP de Monaco

1. Charles Leclerc (Ferrari) 1’11″376

2. Carlos Sainz (Ferrari) 1’11″601

3. Sergio Perez (Red Bull) 1’11″629

4. Max Verstappen (Red Bull) 1’11″666

5. Lando Norris (McLaren) 1’11″849

6. George Russell (Mercedes) 1’12″223

7. Fernando Alonso (Alpine) 1’12″247

8. Lewis Hamilton (Mercedes) 1’12″560

9. Sebastian Vettel (Aston Martin) 1’12″732

10. Esteban Ocon (Alpine) 1’13″047

11. Yuki Tsunoda (AlphaTauri) 1’12″797 (*Q2)

12. Valtteri Bottas (Alfa Romeo) 1’12″909

13. Kevin Magnussen (Haas) 1’12″921

14. Daniel Ricciardo (McLaren) 1’12″964

Read:  Espargaró : "Ce serait une erreur historique si Aprilia ne me renouvelait pas".

15. Mick Schumacher (Haas) 1’13″081

16. Alexander Albon (Williams) 1’13″611 (*Q1)

17. Pierre Gasly (AlphaTauri) 1’13″660

18. Lance Stroll (Aston Martin) 1’13″678

19. Nicholas Latifi (Williams) 1’14″403

20. Guanyu Zhou (Alfa Romeo) 1’15″606