Home Sports L’UEFA approuve la nouvelle Champions League avec 36 clubs et le format du championnat à partir de la saison 2024-25

L’UEFA approuve la nouvelle Champions League avec 36 clubs et le format du championnat à partir de la saison 2024-25

0
L’UEFA approuve la nouvelle Champions League avec 36 clubs et le format du championnat à partir de la saison 2024-25

Le comité exécutif de l’UEFA a approuvé le nouveau format de la Ligue des champions, qui sera mis en œuvre à partir de la saison 2024-25. Dans ce qu’elle a appelé le « système suisse », le plus grand changement sera la transformation de la traditionnelle phase de groupes en une seule phase de championnat, qui inclura toutes les équipes participantes, éliminant ainsi l’accès par coefficient.

La priorité est donnée dans ce nouveau plan de la Ligue des champions au mérite sportif pour l’accès à la compétition, tout le contraire de ce que préconisait l’idée de la Super League européenne.

C’est la réponse de Aleksander Ceferin à ce projet qui porte encore Florentino Pérez (Madrid), Joan Laporta (Barça) et Andrea Agnelli (Juventus). En outre, l’UEFA réserve « une semaine en exclusivité&rdquor ; dans le calendrier avec l’idée d’accueillir une « finale à quatre » où le champion sera déterminé, similaire à celle utilisée à Lisbonne-2020, puis forcée par la covid, de sorte qu’elle a accueilli huit au lieu des quatre clubs maintenant proposés par l’organisme européen.

Mais ce « dernier carré » n’a pas encore été officiellement désigné. En outre, l’UEFA a renoncé, après avoir écouté tous les acteurs du football, à deux décisions qu’elle avait prises dans son projet initial : elle voulait 10 matches par club (il y en aura désormais huit en raison de la pression exercée par la LaLiga espagnole et la Premier League anglaise) et supprime la concession discrétionnaire de deux places pour la Ligue des champions, qui ira finalement aux deux ligues ayant eu le meilleur classement la saison précédente.

Huit adversaires différents

Il s’agit de la réponse de l’UEFA à la Super League, toujours défendue par Madrid, le Barça et la Juventus. Le nombre d’équipes passe de 32 à 36, ce qui garantit à chaque équipe un minimum de huit matches de championnat impliquant toutes les équipes participantes et joués contre huit adversaires différents (quatre à domicile et quatre à l’extérieur) au lieu des six matches précédents contre trois équipes, joués à domicile et à l’extérieur.

Read:  Federer réapparaîtra à l'automne après plus d'un an d'absence.

Les huit premières équipes de cette Ligue seront qualifiées « automatiquement », a rappelé l’UEFA, pour la phase à élimination directe des huitièmes de finale, tandis que les équipes classées entre la neuvième et la vingt-quatrième place disputeront un barrage en deux manches pour obtenir une place en huitième de finale.

À cet égard, le comité exécutif de l’UEFA a garanti que tous les matches, à l’exception de la finale, si le modèle consistant à réunir les quatre clubs dans la même ville est adopté, seront joués en semaine. Il n’y aura donc pas de matchs le week-end afin de respecter les championnats de chaque pays.

Cette modification du format de la Ligue des champions s’appliquera également à l’Europa League (huit matches en phase de championnat) et à la Conference League (six matches en phase de championnat). Les deux compétitions comprendront également 36 équipes dans ces nouvelles ligues.

« L’UEFA a montré que nous sommes pleinement engagés à respecter les valeurs fondamentales du sport et à défendre le principe clé des compétitions ouvertes, avec une qualification basée sur le mérite sportif, en parfaite adéquation avec les valeurs et le modèle sportif européen de solidarité », a-t-il déclaré. Aleksander Ceferinle président de l’instance dirigeante européenne, qui a modifié le format, qui sera activé dans deux ans, pour lutter contre la Super League, toujours défendue par Madrid, le Barça et la Juventus.

« Le format choisi permettra de trouver un juste équilibre, d’améliorer l’équilibre compétitif et de générer des revenus solides », a déclaré le président de l’UEFA, insistant tout au long de son discours sur le fait que « la qualification continuera d’être basée uniquement sur la performance sportive et le rêve de la participation restera pour tous les clubs ». Ceferin défend ainsi le nouveau format de la Ligue des champions contre le modèle exclusif et sélectif de la Super League.