Home Sports Plus de 2 000 agents assureront la sécurité de la finale de la Copa del Rey, samedi.

Plus de 2 000 agents assureront la sécurité de la finale de la Copa del Rey, samedi.

0
Plus de 2 000 agents assureront la sécurité de la finale de la Copa del Rey, samedi.

La Subdélégation du Gouvernement de Séville a accueilli ce vendredi une réunion de coordination technique afin de mettre au point les détails du dispositif de sécurité pour la finale de la Coupe du Roi, qui se jouera samedi à l’hôtel de ville de Séville. La Cartuja à Séville, à 22 heures.Le match entre le Real Betis Balompié et le Valencia Club de Fútbol, qui est composé de plus de 2 000 agents, compte tenu de l’ampleur de l’événement.

Les personnes suivantes participent à cette opération spéciale agents de la Police nationale, Garde civilePolice locale de Séville, unité de police rattachée au gouvernement régional d’Andalousie et le service de sécurité privé du stade de La Cartuja. En outre, les pompiers, la Protection civile et les services 061 sont intervenus, indique la Subdélégation dans un communiqué de presse.

La réunion, présidée par le sous-délégué du gouvernement à Séville, Carlos Toscano, a vu la participation de représentants de la Maison royale, de la police nationale, du commandement de la garde civile de Séville, de l’unité de police rattachée au gouvernement régional d’Andalousie, de la Fédération royale espagnole de football, de la Renfe, des deux clubs, du stade de La Cartuja, des urgences et des conseils municipaux de Séville et de Santiponce.

La police nationale fournira plus d’un millier de soldats et des groupes opérationnels des unités d’intervention y participeront. (UIP), les Unités de Prévention et de Réaction (UPR), Attention Citoyenne, sous-groupe moto de l’UPR, les agents de la Brigade Provinciale d’Information, l’Unité Provinciale de Sécurité Privée, les troupes des districts, la cavalerie, les guides canins, le Tedax et les moyens aériens.

De même, le stade de La Cartuja alloue 750 gardes et auxiliaires de sécurité privés.ainsi que des chiens et des guides spécialisés dans la détection de matériel pyrotechnique et de stupéfiants. La police locale, les pompiers et la protection civile disposent également d’un personnel important, ainsi que de deux ambulances avec le nombre correspondant de médecins, d’infirmiers et de 061 techniciens.

Le subdélégué du gouvernement à Séville, Carlos Toscano, a souligné que « nous avons l’occasion de démontrer la capacité de Séville à accueillir des événements sportifs dans un environnement sûr ». À cet égard, il a indiqué que la ville a déjà une expérience significative dans l’accueil de grands événements et dans la coordination des plans de prévention et de sécurité, « où la coordination est essentielle ».

Les agents feront partie du centre de coordination (Cecor), établi au siège de la police d’Andalousie occidentale, qui sera activé samedi à 9h30.

Phase pré-critique

De vendredi à samedi à 15 heures, une phase pré-critique sera activée à titre préventif.qui accorde une attention particulière à la présence de groupes de supporters à risque issus des groupes ultras des deux équipes.

En outre, un plan général de prévention sera mis en place dans la ville, avec une présence policière par le biais de patrouilles dans les zones d’intérêt en raison de l’afflux de fans, avec la capacité de réagir à tout incident.

De même, le déploiement habituel sera renforcé à la gare de Santa Justa et à l’aéroport, devant le stade de La Cartuja et dans les logements des équipes participantes. En outre, les transferts et les activités des équipes participantes seront protégés.

Phase critique

Trois bandes de sécurité ont été mises en place au stade de La Cartuja, qui limiteront à l’extérieur la circulation des véhicules, avec des systèmes d’interposition et de blocage pour éviter les incidents. Un deuxième cercle de sécurité est établi avec la clôture du périmètre du stade, avec des points d’accès pour les fouilles et les inspections. Le cercle le plus immédiat sera constitué par les portes du stade, où d’autres recherches seront effectuées.

Durant cette phase, les contrôles de sécurité seront intensifiés dans les hôtels affectés aux équipes et aux arbitres, ainsi que dans les Fan Zones des clubs finalistes.

Dans le cas particulier du Real Betis Balompié, un dispositif spécifique sera déployé à proximité du Benito Villamarín pour que les supporters puissent suivre le match sur des écrans géants.

Le dispositif sera en place dans les heures précédant le match ainsi qu’au début et à la fin de celui-ci. Pendant le match, il y aura une opération de prévention anti-terroriste et d’ordre public dans la ville ; dans le stade de La Cartuja, pour éviter les troubles publics et dans la zone d’influence et les zones de stationnement des supporters.

Phase post-critique

Une fois le match terminé, les agents collaboreront au nettoyage du stade, au renforcement de la sécurité dans les zones où les supporters montent dans les bus et les centres de transport, tandis que les mesures antiterroristes et d’ordre public seront maintenues.

En outre, une surveillance spéciale sera exercée dans les parties de la ville où une forte concentration de supporters est attendue.