Accueil Sports Roland Garros : Nadal-Zverev, demi-finale en direct

Roland Garros : Nadal-Zverev, demi-finale en direct

23
0

L’Espagnol Rafael Nadal est désormais le grand favori pour remporter Roland Garros, mais l’Espagnol doit encore terminer le travail qu’il a laissé en bonne voie après avoir battu le Serbe Novak Djokovic en quart de finale et doit maintenant battre l’Allemand en demi-finale. Alexander Zverevun de ses adversaires les plus inconfortables.

Le jour de son 36e anniversaire, le génie de Manacor devra faire un pas de plus vers la victoire de son 14e tournoi à Paris et de son 22e Grand Chelem, ce qui semble plus clair qu’au début du tournoi après avoir éliminé le numéro un mondial et champion en titre mardi soir dernier.

Ce match, d’une intensité inhabituelle sur le circuit, 59e chapitre de la plus grande rivalité de l’histoire, a laissé le sentiment que le tournoi ne peut aller plus loin, mais le très… Nadal a rappelé qu’il y a encore deux étapes vers le titre.

Read:  Benzema : "Nous avons gagné par la force mentale".

Zverev, troisième tête de série mondiale, se profile à l’horizon, tandis que l’autre demi-finale sera disputée par le Croate Marin Cilic et le Norvégien Casper Ruudloin derrière, a priori, le niveau de l’Espagnol.

Pour cette raison, l’accent est mis sur le match contre l’Allemand, l’un des adversaires les plus inconfortables que l’Espagnol ait eu à affronter, en raison de la… la puissance de son service et la force de son revers.les armes avec lesquelles a enterré l’Espagnol Carlos Alcaraz en quarts., un autre prétendant au titre, en quatre sets.

Read:  Horaires et lieux de diffusion de Barça-Celta de Liga à la télévision

Nadal est déjà, une fois de plus, le grand nom de la terre battue parisienne et maintenant tout indique qu’il remportera sa quatorzième couronne, un autre miracle pour un joueur qui, il y a moins d’un mois, pouvait à peine poser son pied gauche sur le sol. Mais l’odeur de la terre battue française a un effet incroyable sur l’Espagnol, qui ajoute à sa domination habituelle dans le tournoi un… communion avec le public qui a atteint son apogée dans le duel contre Nole.

Cela rend sa nouvelle résurrection, une de plus dans l’histoire de l’Espagnol, moins surprenante, par le scénario, que celle qu’il a connue en début de saison lorsqu’il a remporté son vingt-et-unième Grand Chelem en Australie. Le gagnant devra affronter un Finaliste inédit à Paris, celui qui sort du duel entre Cilic et Ruud.

Article précédentLa chirurgie du cancer, une option qui sauve des vies
Article suivantSwiatek cherche à perpétuer son trône contre le « nouveau venu » Gauff.