Accueil Sports Tebas confirme qu’il dénoncera le PSG pour Mbappé et les accusations contre...

Tebas confirme qu’il dénoncera le PSG pour Mbappé et les accusations contre Laporta : « La complicité n’est pas une lèche ».

22
0

Javier Tebasprésident de LaLiga, a réitéré, à l’occasion du centenaire du club de deuxième division SD Ponferradina, que « il est impossible que le PSG peut se conformer à l’actuel fair-play financier et encore plus avec ce que signifiera le renouvellement de Mbappé ». Il a également répondu à Joan Laporta, président du FC Barcelone, qui a demandé une « complicité&rdquor ; pour que le plafond salarial puisse être signé. « Si c’est ce que tu entends par lécher les bottes, il n’y en aura pas. ».

La position de Thèbes, comme dans la plupart des affaires qui la concernent, est claire. Le site frustr frustr frustr frustr frustr frustr frustr frustr frustr de la signature de Ky avec Ky avec Ky pour la Real Madrid a porté un coup au modèle économique de LaLigaqui, avant même d’apprendre l’existence de l’accord, a pris position sur la question, comme le rapporte El Periódico de España.

« Il est scandaleux qu’un club comme le PSG, qui a perdu la saison dernière plus de 220 millions d’euros, après avoir accumulé des pertes de 700 millions d’euros ces dernières saisons, puisse faire face à un tel accord », a déclaré la compétition dans un communiqué officiel.

Multiples plaintes contre le PSG

Elle aurait pu être écrite de la main même du patron de LaLiga, qui a réitéré l’intention de l’instance de poursuivre le PSG en justice. « Nous travaillons avec un cabinet d’avocats français d’entamer une action en justice en France, dans l’UE et nous allons également signaler l’affaire à l’UEFA vendredi », a-t-il déclaré à Ponferrada.

Lors de l’événement du club de Berciano, il a critiqué l’application du fair-play financier par le club détenu par le Qatar : « Il est impossible pour eux de le respecter en raison des chiffres qu’ils ont et avec les chiffres qu’ils incorporent avec le nouveau contrat de Mbappé. On sait déjà qu’il va la violer.« .

Read:  Rafa Yuste et Xavi Hernandez lancent un nouvel appel pour que Dembele renouvelle avec Barcelone

Tebas a de nouveau brandi le drapeau contre les clubs-états, rappelant qu' »il y a trois ou quatre saisons, nous avions déjà dénoncé le PSG et Manchester City, qui ont finalement été sanctionnés par l’UEFA ». Il a également critiqué le Tribunal arbitral du sport (TAS), « avec lequel je suis très critique, car ils ont levé les sanctions. J’espère que cette fois, ce n’est pas le TAS qui résoudra l’affaire.&rdquor ;.

Critique de Laporta

Le président de LaLiga a été interrogé sur les déclarations de Joan Laporta, président du FC Barcelone, dans lesquelles il a accusé LaLiga d’un manque de « complicité » et de de « mettre des bâtons dans les roues » de l’équipe azulgrana. précisément en termes de respect du fair-play financier.

« Ils nous bloquent, on ne peut pas pointer.« , a déclaré le principal dirigeant du Barça dans des déclarations auxquelles Tebas a répondu de manière frontale. « Je n’ai pas aimé ses mots, car la complicité signifie qu’il y a beaucoup de singeries », s’est défendu le président de LaLiga.

« Si par complicité vous voulez dire complicité, il n’y a aucune complicité avec Barcelone ou avec n’importe quel club. Je suis blessé par ces déclarationsparce que c’est comme penser qu’il y a des violons dans LaLiga et qu’ils n’existent pas depuis de nombreuses années », a-t-il déclaré à ce sujet.

Read:  Tirage au sort de la Coupe du monde 2022 au Qatar : quand aura lieu le tirage, où le regarder et quels seront les adversaires possibles de l'Espagne.

Et sa réponse a été très similaire lorsqu’il a été interrogé sur d’autres sujets tels que les fuites du président de la RFEF, Luis Rubiales, à propos desquelles il a déclaré que « c’est très triste, parce que je pensais que c’était un football qui avait été enterré pendant de nombreuses années ».

La « pureté » de la Segunda

Plus liés au SD Ponferradina, le protagoniste de l’événement, étaient les questions sur la non-paralysie de la deuxième division pendant la Coupe du Monde au Qatar (qui commence le 21 novembre). « En principe, cinq joueurs iront au championnat du monde et tout au long de l’année, il y en a eu 16 ou 17 dans les camps d’entraînement, donc nous ne pouvons pas arrêter une compétition à cause de cette circonstance, qui a besoin de son propre espace audiovisuel et de ses spectateurs, ainsi que des règles qui sont connues au moment de la signature des joueurs », a-t-il assuré.

Il a conclu en faisant l’éloge de « la pureté de la compétition« La promotion en deuxième division sera décidée lors de la dernière journée de championnat, qui se jouera ce dimanche à une heure unifiée (18h30). Les deux places qui donnent un accès direct à la Primera Division iront à Eibar, Almería ou Real Valladolid. Les deux premiers auront les coudées franches avec 80 points, tandis que le troisième, avec 78, devra attendre un faux pas.

Article précédentLa Roma de Mourinho devient le premier vainqueur de la Conference League
Article suivantLa fédération de tennis a retiré son délégué du vote de la Coupe Davis pour satisfaire Piqué