Home Sports Un cycliste espagnol meurt dans le désert de Titan après avoir subi une blessure cardiaque

Un cycliste espagnol meurt dans le désert de Titan après avoir subi une blessure cardiaque

0
Un cycliste espagnol meurt dans le désert de Titan après avoir subi une blessure cardiaque

L’Espagnol Ernesto Escolano (Sabiñánigo, Huesca50 ans) est décédé mardi à l’hôpital universitaire Mohammed VI de Marrakech des suites du blessure cardiaque subie lors de la deuxième étape de la course. de la Désert de Titan, La course s’est déroulée lundi entre Merzouga et Ksar Jdaid, une journée difficile marquée par une chaleur intense et 102 kilomètres de course.

Le cavalier aragonais, numéro de dossard 521, a eu besoin d’une assistance médicale d’urgence lors de la deuxième étape, au kilomètre 82.où il a été pris en charge par l’équipe médicale sur la piste, qui lui a donné les premiers soins pour le stabiliser.

Read:  Djokovic renonce à jouer avant de se faire vacciner contre le covid-19

Il a ensuite été transféré par hélicoptère au Centre hospitalier universitaire Mohammed VI de Marrachech, où il a été emmené peu de temps après, est décédé malgré les efforts médicaux, explique le communiqué de l’organisation Titan Desert.. Ernesto Escolano concourait dans la catégorie Master 50 et portait le maillot de Krypteia. Il a terminé la première étape du Titan Desert en 357ème position avec un temps de 6h.35:28.

De l’organisation, en passant par les participants, l’équipe médicale, les sponsors, les journalistes et toute la capsule qui accompagne la course, adressent leurs condoléances et leur affection à sa famille et à ses proches..

Trois ans plus tard, le Titan porte à nouveau le ruban de deuil en raison du décès d’un participant. Le 29 avril 2019, un autre Espagnol, Fernando Civera, est décédé en plein milieu de l’étape.âgé de 46 ans, est mort d’un « arrêt cardiaque » pendant la deuxième étape.

Read:  Une ode passionnée à Dembélé

Le cycliste était dans une « zone compliquée de dunes, en dehors de la zone habituelle marquée par les appareils de navigation », au kilomètre 55 de la deuxième étape entre Merzouga et Ouzina, longue de 105 kilomètres, avaient alors commenté les organisateurs de la course.