Accueil Sports Un revers pour la Superliga : un juge lève les injonctions et...

Un revers pour la Superliga : un juge lève les injonctions et l’UEFA peut sanctionner le Barça, le Real Madrid et la Juventus.

33
0

Le 17e tribunal de commerce de Madrid a levé les injonctions et accord de la demande de UEFA d’annuler les mesures provisoires émis il y a un peu plus d’un an en rapport avec la ‘.cas Superliga’. Cela a été déterminé dans un arrêté rendu public lundi, qui représente une un revers pour les clubs qui soutiennent encore le projet : Real Madrid, Barcelone y Juventus. C’est ce que publie El Periódico de España.

Le juge avait accepté il y a un an la demande de ces trois clubs de pour empêcher l’UEFA de prendre des mesures de rétorsion contre eux, mais se conforme maintenant à la demande de l’organe présidé par Aleksander Ceferin d’annuler les mêmes mesures, en attendant le jugement sur le fond de l’affaire.

Le 18 avril 2021, douze des plus grands clubs européens ont annoncé la création de la Super League, un championnat de football européen. projet qui visait à rompre avec le Ligue des champions, créant ainsi une compétition semi-fermée régie par les clubs eux-mêmes. Quelques heures plus tard, le 17e tribunal de commerce de Madrid a émis une injonction pour empêcher l’UEFA et la FIFA de prendre des mesures de rétorsion à leur encontre.

Read:  Carolina Marin : "Ce que je n'ai pas eu à Tokyo, je veux l'avoir à Paris".

Entre autres questions, les clubs (qui sont passés de 12 à seulement trois, le Real Madrid, le Barcelone et la Juventus, en quelques heures) ont demandé au tribunal d’empêcher les déclarations et les actions de l’UEFA et de la FIFA susceptibles d’empêcher ou d’entraver la mise en œuvre du projet de Superliga.

En juillet, l’UEFA a formulé son opposition à ces mesures de précaution, et le 1er avril, l’audience a finalement eu lieu, au cours de laquelle LaLiga et RFEF a fait des allégationssoutenir l’UEFA dans sa demande d’annulation de ces injonctions.

Changement de juge

Il convient de souligner, à cet égard, le changement de titre du tribunal qui enquête sur l’affaire. Au moment du procès, le magistrat responsable était Manuel Ruiz de Lara, en remplacement, et depuis novembre, c’est Sofía Gil, jusqu’alors en charge du tribunal de commerce numéro 2 de Barcelone.

« Les clubs concernés doivent s’y opposer et, le cas échéant, les clubs concernés doivent s’y opposer, demander les mesures de protection pertinentes. C’est, le cas échéant, dans le cadre de ces procédures qu’il faudra apprécier comment la réalité et l’existence de ces procédures judiciaires et leur objet affectent les faits et l’application du droit des défendeurs.

Le juge souligne également que La « position dominante » de l’UEFA et de la FIFA dans l’organisation des compétitions de football a été acceptée. toujours par les joueurs de football. « Le système d’autorisation préalable des compétitions alternatives par l’UEFA et la FIFA, à titre de mesure de précaution, est considéré comme raisonnable et justifié, au moins à ce stade de la procédure, afin de préserver l’égalité des chances des clubs impliqués dans le marché du sport », indique l’ordonnance.

Article précédentM. Rubiales demande que le modèle de sa rémunération soit modifié pour passer à un salaire fixe majoré de l’IPC.
Article suivantLa Russie interdit l’entrée à la vice-présidente américaine Kamala Harris et à d’autres responsables et personnalités américaines