Home Sports Xavi : « Nous sommes dans l’ère post-Messi, nous devons être très patients. Beaucoup de patience.

Xavi : « Nous sommes dans l’ère post-Messi, nous devons être très patients. Beaucoup de patience.

0
Xavi : « Nous sommes dans l’ère post-Messi, nous devons être très patients. Beaucoup de patience.

Avec Araujoqui a maintenant surmonté son problème de genou droit, et avec Piquémais toujours sans Ansu Fati. Ne pas vouloir Xavi Le jeune attaquant, qui travaille avec le groupe depuis quelques semaines, ne prend aucun risque avec le jeune attaquant. « Si tout se passe bien, il sera prêt pour la journée contre Majorque », a-t-il annoncé. Xavi.

Et après la victoire difficile contre la Real Sociedad qui leur permet de rester à la deuxième place de la Liga, l’entraîneur veut retrouver les constantes essentielles du Barça. Ils arrivent ce dimanche soir contre le Rayo Vallecano, l’équipe qui a certifié le renvoi de Koeman en octobre dernier, au Camp Nou, une enceinte où Cadix a gagné il y a une semaine à peine.

« Entraîner le Barça a été un roman de science-fiction, comme la victoire 0-4 au Bernabéu, à d’autres dans lesquels nous n’avons pas assez pour nous battre pour les titres. Il y a eu des situations de terreur, avec Covid, où il n’y avait même pas de joueurs. Et en novembre, vous vous êtes vu à la neuvième place. C’est une situation terrifiante. Nous sommes dans l’ère post-Messi, nous sommes dans les premiers mois sans lui, nous devons être patients, très patients. Beaucoup de patience », a demandé l’entraîneur à maintes reprises.

« Messi gagnait des matchs à lui tout seul, mais nous devons être patients, même si j’étais excité à l’idée de gagner des titres, ce n’était pas possible. Nous devons nous renforcer mais nous devons être réalistes et penser que c’est une situation difficile ».

Xavi, entraîneur du Barça

Pour cette raison, l’entraîneur a tenu à préciser cet argument : « Il a gagné des matchs à lui tout seul, mais nous devons être patients, malgré le fait que j’étais excité à l’idée de gagner des titres, cela n’a pas été possible. Nous devons nous renforcer mais nous devons être réalistes et penser que c’est une situation difficile », a-t-il insisté.

« J’étais le premier à espérer gagner des titres, mais il faut avoir beaucoup de patience, beaucoup de calme et beaucoup de tempérament. Mais je me souviens, une fois de plus, que nous sommes dans l’ère post-Messi. C’était déjà difficile en soi et maintenant ça l’est encore plus. C’est une situation dans laquelle nous devons avoir beaucoup de patience », a-t-il répété dans un message que l’entraîneur a voulu faire passer, heureux, bien sûr, de « la super signature d’Aubameyang dans la fenêtre de transfert d’hiver parce que c’est aussi une personne très positive ».

Le Barça a, comme l’a rappelé Xavi, « une occasion en or de consolider » sa deuxième place. « Ce qui est plus difficile, c’est la compréhension du jeu parce que psychologiquement, l’équipe est bien en compétition& », a reconnu l’entraîneur, assumant la baisse de performance enregistrée au cours du dernier mois. « C’est un match contre le Rayo, qui est courageux et qui va nous mettre la pression, pour montrer de la personnalité et améliorer notre jeu&rdquor ;, a-t-il ajouté.

Read:  La Dream Team sort et profite des 30 ans de Wembley-92

« Nous jouons pour beaucoup, la Ligue des champions est pratiquement impossible, il faut être réaliste. Mais nous devons améliorer nos sensations. Février et mars ont été excellents en termes de jeu et de résultats, maintenant nous avons un peu baissé. Nous devons retrouver ces sensations dans le jeu… », a déclaré l’entraîneur du Barça, insistant sur le fait que « Frenkie de Jong peut être l’un des meilleurs milieux de terrain du monde dans les années à venir et si cela ne tenait qu’à moi, il resterait ici pendant de nombreuses années, il peut marquer une ère… ».

« Nous planifions pour l’année prochaine mais nous dépendons des finances du club. Voyons ce que nous pouvons faire. Et pour que les gens entrent, ils doivent partir.

Xavi, entraîneur du Barça

Dans ce sens, le Barça pense à la saison prochaine, soumise, comme l’a dit Xavi, à la situation économique. « Nous planifions pour l’année prochaine mais nous dépendons des finances du club. Voyons ce que nous pouvons faire. Et pour que les gens entrent, ils doivent partir. Nous devons commencer à planifier, mais ce qui nous préoccupe le plus, c’est le quotidien, pour aller le plus haut possible, mais nous verrons ce qu’il en est de notre situation économique ».

Xavi veut « deux joueurs par poste », ce qui n’est pas le cas actuellement dans son effectif où il n’a, par exemple, ni un arrière gauche pour remplacer Jordi Alba ni un défenseur central spécifique pour donner du repos à Busquets.